Se reconvertir dans la psychologie

Pour qui ?

Pour les salariés en poste qui ont envie de se reconvertir comme psychologue, psychothérapeute ou psychopraticien.

  • Vous souhaitez vous reconvertir dans la psychologie, mais vous ne savez pas bien comment vous y prendre, ni si vous êtes vraiment fait(e) pour le métier de psychologue ? Ce coaching est fait pour vous
  • Lieux :
    Paris 14eme (Rue de l'Abbé Carton)
    Paris 11 eme (Passage Dumas)
    Neuilly sur Seine (Rue Madeleine Michelis)
    Lyon / Ecully (Chemin du Moulin Caron)
    Toulouse (Boulevard Maréchal Leclerc)
    Aix en provence (Rue de la petite duranne)
    Marseille (diff arrondissements)
    Cagnes sur Mer (Avenue Auguste Renoir)
    Sophia Antipolis / Antibes (Chemin de la Peyregoue)
    Mandelieu (Avenue Janvier Passeo)
    Autres : Skype (Chez vous)
  • Entièrement pris en charge par le CPF
Plus vous aurez préparé cette reconversion, plus vous aurez de chances de mener votre projet au bout.
Aujourd'hui, des accompagnements spécifiques existent, afin de vous préparer pour un secteur en particulier.
Dans la cas de la reconversion à la psychologie, vous êtes accompagné par une coach experte dans ce secteur, qui pourra faciliter votre réorientation.
Le bilan d'orientation WMetiers, basé sur une méthode exclusive à Timeto, permet de connaître les métiers pour lesquels vous êtes fait(e).
Parmi les personnes qui passent le bilan d'orientation WMetiers, pour 71% d'entre eux, ce test sert de déclencheur pour changer de métier concrètement.
Se réorienter devient une démarche claire; logique; basée sur vos motivations. Ne laissez pas le hasard ou vos amis décider de votre avenir !

    La passation du test WMetier. Ce test couvre l'ensemble des filières et métiers existants. Ils permettent d'obtenir
    • La liste exhaustive des métiers pour lesquels le candidat est fait (dans la psychologie ou autres)
    • Le type d'environnement professionnel qui correspond au candidat
    • Les informations contractuelles (salaire, marché du travail, formation, etc..) des métiers qui ressortent

    Après cette phase de bilan, vous bénéficierez d'un accompagnement à la réorientation.
    Une réorientation demande la prise en compte d'un certain nombre de facteurs (financiers, familiaux, etc..). Le candidat pourra bénéficier d'un coaching afin de l'aider dans ses choix et dans les premières étapes de sa réorientation. Ainsi il n'est pas seul, et peut bénéficier de conseils de professionnels.
    • Aide au choix des formations en psychologie et à l'élaboration du dossier d'inscription
    • Aide à la création d'entreprise (si besoin)
    • Développement des compétences transverses
    • Aide à la mise en avant du CV (pour les personnes souhaitant exercer comme salariées)
    • Entraînement aux entretiens de recrutement
    • Aide à la recherche d'emploi
    • Bilan de personnalité complet
    • Ciblage des marchés
    • etc, etc...
    Les entretiens sont individuels et confidentiels.. Vous passez le bilan avec une coach expérimentée.
    Vous pouvez changer d'orientaton de manière durable.

Karine, 35 ans, était assistante de direction pour son mari, Hervé. Mariée à un homme plus âgé, elle s’était jusqu’alors laissée portée par les évènements. Elle a longtemps apprécié le fait de se sentir en sécurité, grâce à la bonne situation financière de son mari. Elle a un enfant qui la comble sur le plan personnel, et qui, devant de plus en plus autonome, lui permet d’avoir plus de temps pour elle.

Mais ce temps pour elle la met parfois en face d’une réalité difficile à affronter : est-elle réellement épanouie dans son travail ?

Non.

Ca l’avait amusée de travailler pour son mari ; l’ambiance était agréable, personne n’osait lui faire de remontrance car elle était ‘la femme du patron’. Mais, être ‘la femme de’ est également dévalorisant. Elle s’est alors demandé ce qu’elle avait réellement envie de faire.

« Je ressens le besoin de me sentir utile. Certes, je fais déjà du bénévolat, mais j’aimerais vivre d’un travail où je me sens utile ».

Elle en parle à son mari, qui… va tenter de la décourager. « Tu es très bien dans mon entreprise, tu as des tas d’avantages, pourquoi vas-tu t’embêter à reprendre des études ; alors que tu as enfin du temps pour toi, dont tu pourrais profiter ? Et puis, j’ai besoin de toi à l’entreprise ».

Elle est déstabilisée; jusqu’alors son mari la soutenait dans ses projets. Elle est déçue de voir que son mari tient plus à la stabilité de son entreprise qu’à l’épanouissement professionnel de sa femme.

Qu’à cela ne tienne, Karine décide de faire un bilan de compétences ; cela l’éclaircira probablement.

Lors du bilan, ses doutes se confirment : elle n’est pas faite pour un travail d’assistante ; elle est beaucoup trop créative pour cela. Elle a besoin de mettre en place ses idées, et elle est faite pour se mettre à son compte. De plus, son envie d’aider les autres, tout en sachant prendre un peu de distance confirme le fait qu’elle est bien faite pour le métier de psychopraticien. En parallèle, d’autres pistes métiers émergent ; qui lui seront utiles si elle n’arrive pas à mettre en place son projet.

Au fur et à mesure du bilan, plus son enthousiasme grandit, plus celui de son mari diminue.. Karine sait qu’elle devra enclencher sa réorientation professionnelle sans son appui. Heureusement, elle est confortée par ses proches et par son fils.

Elle essaie d’utiliser son CPF de transition pour faire financer sa formation de psychothérapeute, mais sa demande est refusée, au motif qu’elle a déjà un poste et que d’autres personnes ont des besoins en formation plus urgents qu’elle.

Démotivée sur le moment, elle fait ses calculs afin de payer elle-même sa formation. Elle en trouve une qui allie théorie et stages pratiques. Elle doit encore patienter plusieurs mois avant de démarrer sa formation ; cela devient de plus en plus dur, d’autant que l’ambiance à la maison se détériore.

Quand enfin elle débute sa formation, c’est le soulagement. Elle entreprend enfin quelque chose qu’elle a décidé seule. Au fur et à mesure des stages, elle est confortée dans son choix ; et, grâce à son assiduité, son énergie et sa motivation, se fait remarquer par un organisme de bilans d’orientation pour les jeunes.

Une fois son certificat en poche, elle crée son entreprise et commence à travailler en partenariat avec cet organisme. Elle développe également de son coté sa propre clientèle, en déposant des flyers dans différents commerces.

Maintenant, cela fait déjà 3 ans qu’elle a créé son entreprise.

Parfois, elle traverse des périodes difficiles, avec la peur de manquer de clientèle, mais globalement elle est satisfaite. Elle est fière de sa reconversion dans la psychologie. Elle arrive à vivre de son travail, a retrouvé une certaine liberté, et la satisfaction de se rendre utile.

Et son mari ? Désormais il soutient sa femme ! Devant tant d’énergie il a fini par admettre qu’elle n’était pas faite pour travailler à ses cotés, et est ravi de voir sa femme épanouie. Il a même été surpris par sa capacité d’organisation qu’il n’avait pas soupçonnée.




Peut on changer de profession à tout âge, quelque soit son métier, son parcours, etc.. ?
On peut effectivement changer de metier à tout âge. Evidemment, plus la personne est sénior, et moins elle a de diplôme, plus il sera difficile pour elle de changer de travail.
Souvent, néanmoins, il existe beaucoup plus de solutions pour changer d'emploi, que ce que les candidats pensent. De plus, contrairement à ce qu'on peut penser, les recruteurs apprécient les candidats qui se réorientent, cela démontre de la motivation, une personnalité persévérante.

Se reconvertir nécessite parfois une formation longue... comment faire ?
Il existe des prises en charge qui vous permettent de suivre une formation de reconversion, tout en continuant à toucher votre salaire.


Organisme de Formation N 930 606 623 06 | PARIS | NEUILLY SUR SEINE | LYON | TOULOUSE | MARSEILLE | MANDELIEU | ANTIBES | CAGNES SUR MER
Copyright © 2019 TIMETO. All rights reserved