Financer sa reconversion professionnelle

1 – Vous êtes salarié dans le privé (CDI, CDD ou interim)

A partir du moment où vous avez travaillé 3 ans, dont 1 an d’ancienneté dans votre poste actuel, (les 2 autres années peuvent avoir eu lieu il y a un certain temps), vous pouvez bénéficier du CPF de transition (mis en place en janvier 2019) . C’est le dispositif par excellence pour financer les formations longues de réorientation.

Pourquoi ? Eh bien, d’une part, le budget est illimité (contrairement à l’ancien dispositif du CIF) et d’autre part parce que votre salaire est maintenu durant votre formation.

Un petit bémol toutefois : si vous travailliez à temps plein et que votre formation ne dure que 15h / semaine, vous serez rémunéré 15h /semaine. Souvent le rythme de la formation est moindre que votre rythme de travail.

Que faire pour en bénéficier ?

Il faut présenter un dossier auprès du Fongecif de votre région.

Pour avoir le plus de chances possibles de voir votre dossier validé, vous devez satisfaire les critères suivants :

- Avoir réalisé un bilan de compétences : cela montre au Fongecif que vous avez murement réfléchi votre projet, et qu’un organisme externe le valide
- Choisir une réorientation dans laquelle il y a un fort marché de l’emploi
- Démontrer qu’il n’est pas possible pour vous (santé, mauvaise orientation au départ, etc..) de continuer à exercer votre métier actuel
Le nombre de places étant limité, il vaut mieux avoir préparé correctement son dossier.

2 – Vous êtes inscrit(e) à Pole Emploi

Malheureusement, votre projet de réorientation dépend à la fois de votre conseiller, et du budget alloué par Pole Emploi aux formations. Et ce, quelque soit le montant inscrit sur votre CPF.

Si vous souhaitez financer une formation de réorientation par Pole Emploi, les éléments suivants joueront en votre faveur :

- Avoir réalisé un bilan d’orientation et pouvoir apporter une attestation comme quoi vous êtes bien fait(e) pour le métier désiré et qu’une formation est nécessaire
- Ne demander qu’une seule formation. (par exemple, si vous demandez une formation en langues et en réorientation professionnelle, il y a de fortes ‘chances’ qu’une seule soit financée)
- Montrer à votre conseiller qu’il y a un fort marché de l’emploi dans le métier désiré - si c’est le cas : Montrer à votre conseiller que malgré tous vos efforts, vous n’arrivez par à trouver d’emploi dans votre secteur actuel

Si malgré cela Pole Emploi ne finance pas votre formation de réorientation, vous pouvez prendre un petit CDD et faire une demande via le CPF de transition. (voir cas précédent)

3 – Vous êtes à votre compte

Il existe des financements via le FIFPL, la chambre des métiers et l’AGEFICE

Ces financements sont plafonnés et leur prise en charge varie chaque année.

De manière générale, il vaut mieux présenter un dossier en début d’année, car les budgets sont souvent épuisés en fin d’année.

Et pourquoi ne pas utiliser le CPF ?

Pour plusieurs raisons. Certes, vous êtes assuré de débloquer le budget dont vous disposez, mais, très souvent, le montant ne suffit pas à financer une formation de réorientation.

De plus, lorsqu’on utilise le CPF, on ne touche aucune indemnisation pendant la durée de la formation. Il est souvent difficile de concilier son travail actuel + une formation en parallèle

Et le CPF du voisin ?

Il est en cours de discussion, de permettre aux personnes d’utiliser le CPF d’un tiers ; tout comme les RTTs (pour lesquels c’est déjà le cas). Effectivement, des personnes proches de la retraite, ou bien installés confortablement dans leur poste, ont moins besoin de formation que d’autres, et pourrait faire don d’une partie de leur CPF.

    Comme vous n’avez droit qu’à un CPF de transition tous les 6 ans, il est important d’être sûr de soi quand vous choisissez votre formation de réorientation.

    Et au vu des durées des formations et de l’investissement en énergie qu’elles demandent ; il vaut mieux éviter de se réorienter tous les 2 ans.

    Afin d’être sûr de votre réorientation, vous pouvez faire un bilan de compétences incluant un bilan d'orientation et une aide pour vous aider à défendre votre projet pour avoir accès au CPF de transition.



    La réorientation professionnelle comprend:
    La passation du test WMetier. Ce test couvre l'ensemble des filières et métiers existants. Ils permettent d'obtenir
    • La liste exhaustive des métiers pour lesquels le candidat est fait
    • Le type d'environnement professionnel qui correspond au candidat
    • Les informations contractuelles (salaire, marché du travail, formation, etc..) des métiers qui ressortent

    Une réorientation demande la prise en compte d'un certain nombre de facteurs (financiers, familiaux, etc..). Le candidat pourra bénéficier d'un coaching afin de l'aider dans ses choix et dans les premières étapes de sa réorientation. Ainsi il n'est pas seul, et peut bénéficier de conseils de professionnels.
    • Aide au choix des formations et à l'élaboration du dossier d'inscription pour le CPF de transition
    • Aide à la création d'entreprise (si besoin)
    • Développement des compétences transverses
    • Aide à la mise en avant du CV
    • Entraînement aux entretiens de recrutement
    • Aide à la recherche d'emploi
    • Bilan de personnalité complet
    • Ciblage des marchés
    • etc, etc...

Anne Claire, a toujours travaillé dans l’informatique ; pas vraiment par choix mais plutôt car ses facultés scientifiques lui avaient permis d’envisager une école d’ingénieur, puis, une fois son diplôme en poche l’avaient naturellement poussé vers un poste d’ingénieur en informatique.

Elle avait d’abord travaillé comme ingénieur développement, puis, grâce à son bon sens relationnel, avait gravi les échelons. 10 ans après, elle était directrice du développement ; avec une 20 aine de personnes sous sa responsabilité. Lors d’un coaching managérial imposé par sa direction, elle prend conscience de ses facultés relationnelles et de sa capacité à diriger elle-même une entreprise.

L’idée germe alors de créer son entreprise de coaching ; mais ; très dévouée à sa direction, et prise dans ses responsabilités, elle met l’idée de coté.

2 ans plus tard, l’entreprise est rachetée par un groupe étranger, et l’ambiance se dégrade. La nouvelle direction est clairement centrée sur les bénéfices et ne semble pas s’intéresser aux salariés. Du coup, le sentiment d’appartenance à l’entreprise d’Anne Claire en prend un coup ; et, quand les premiers départs de salariés arrivent, Anne Claire décide de se préparer elle aussi à quitter l’entreprise

Elle a envie de prendre le temps de la réflexion, avant de reprendre un nouveau poste. Elle profite de faire un bilan de compétences pour la conforter dans son idée. Lors de ce bilan, et grâce à une étude du marché, Anne Claire comprend qu’elle ne pourra pas vivre de son travail si elle n’a pas un diplôme reconnu. Elle décide alors de faire financer via le CPF de transition 2 années d’études, et passe son ‘DESU’ à la faculté d’Aix. Une fois son diplôme en poche, elle parvient à signer un partenariat avec Pole Emploi, lui permettant d’enfin pouvoir vivre de son nouveau métier.

Grâce à cette expérience elle se fait connaître auprès d’autres centres de formation, et noue de nouveaux partenariats.

A ce jour, elle vit confortablement de son nouveau métier, et ; grâce à ses compétences reconnues, peut choisir les organismes avec lesquels elle travaille.




Organisme de Formation N 930 606 623 06 | PARIS | NEUILLY SUR SEINE | LYON | TOULOUSE | MARSEILLE | MANDELIEU | ANTIBES | CAGNES SUR MER
Copyright © 2019 TIMETO. All rights reserved